Races de chien

Chow-chow : guide pour mieux connaître un chien de caractère

Chow chow

Originaire d’Asie, le chow-chow descend des spitz et des mastiffs. Il est d’abord élevé pour sa viande et sa fourrure. Arrivé en Europe au XIXe siècle, le chow-chow a émergé en France dans les années 20 et fait de plus en plus d’adeptes. Mais le chow-chow n’est pas un chien facile. Malgré son amour et sa fidélité envers son maître, le chow-chow reste distant et indépendant. Il n’aime pas les sollicitations et participe peu aux activités de la famille. La cohabitation avec d’autres animaux reste compliquée. Le chow-chow convient aux maîtres dotés du même caractère que lui. Vous voulez en savoir plus sur le caractère du chow-chow ? Voyez ci-après.

Chow-chow : un chien au caractère marqué

Sous ses airs d’ours en peluche, le chow-chow ne convient pas à tout le monde. Il est indépendant et réservé comme beaucoup de races en provenance d’Asie. Il peut même paraître indifférent.

Le chow-chow et les humains : un amour réservé

Le chow-chow est un chien solitaire qui se mélange peu à son groupe social.

Avec son maître

Le chow-chow adore son maître ainsi que les habitants du foyer.

Mais n’attendez de lui aucune marque d’affection. Le chow-chow est un chien de compagnie calme qui ne demande pas d’attention exagérée. Il ne souhaite pas non plus être constamment sollicité.

Les enfants

Peu jovial, il tolère la présence et les jeux des très jeunes enfants, mais n’y participera jamais. Cependant, restez vigilant et faites-leur comprendre qu’il est important de laisser le chow-chow tranquille. Il y va de la sécurité pour tous.

Les personnes âgées

Avec les personnes âgées, c’est une autre histoire. Le chow-chow a besoin de peu d’exercice. Il convient mieux à une personne sédentaire à condition d’être sociabilisé pour que les promenades soient un moment de plaisir.

A lire aussi : Maisons de retraite et chien : un bon ménage !

Les étrangers

Fidèle à son maître et à sa tribu, le chow-chow est un chien protecteur. Par conséquent, il se méfie des étrangers sans forcément démontrer de l’agressivité. Il n’aime pas les marques d’affection de leur part, surtout les caresses sur la tête. Il les réserve à son maître.

Le Chow-Chow et les autres animaux : une amitié improbable

Bagarreur et dominant, le chow-chow cohabite mal avec les autres animaux. Garder deux mâles entiers dans un même foyer est à proscrire. Il en est de même avec les chats, même si son caractère est proche de celui de ces félins.

Cette mésentente pourrait être surmontée en sociabilisant très tôt le chow-chow ou en faisant grandir ces animaux ensemble. Ces conditions permettraient peut-être de créer une tolérance, mais pas une grande complicité.

Quelle éducation pour un chow-chow ?

Le caractère bien trempé du chow-chow rend complexe son éducation. Elle doit être menée de façon précoce et ferme. Mais en aucun cas le chow-chow ne doit être éduqué de manière brutale. Au contraire, avec de la patience et de la douceur, vous aurez plus de chances de vous faire obéir par un chien qui ne cherche qu’à passer outre vos injonctions.

L’éducation du chow-chow est plus efficace avec le regard. Nul besoin de parole pour communiquer avec ce chien de compagnie pas comme les autres.

D’ailleurs, le chow-chow s’apprivoise, mais ne s’éduque pas. Comme les chats.

Homme qui s'occupe de l'éducation de son chow-chow

Conditions de vie idéales pour un chow-chow

Paisible et peu agité, le chow-chow n’aboie pas et demande peu d’exercice. Il convient à la vie en appartement ou dans une maison. Il se fatigue vite surtout lorsqu’il fait chaud. Cependant une courte promenade par jour est nécessaire pour lui éviter de grossir.

Le chow-chow est heureux en ville comme à la campagne. Il s’adapte aux foyers avec ou sans enfants à condition que sa tranquillité soit respectée. Son indépendance le pousse parfois à partir se balader en solitaire si son lieu de vie le permet. Mais son amour pour son maître et sa tribu l’empêche de s’éloigner trop longtemps.

Soin et entretien du chow-chow

Le chow-chow est un chien robuste. Mais comme tous les chiens de race, il souffre parfois de pathologies liées à une sélection excessive.

Alimentation

Le chow-chow a tendance à l’embonpoint. Une alimentation équilibrée est nécessaire pour l’aider à garder le poids idéal. Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Des croquettes riches en protéine ;
  • Des rations ménagères cuisinées avec les conseils d’un vétérinaire ;
  • Un mélange d’aliments industriels comme de la pâtée ou des croquettes et des plats faits maison.

300 g de croquettes par jour est une ration raisonnable pour un chow-chow de 25 kg environ. Suivez scrupuleusement les consignes du fabricant.

Maladies prédisposées

Le chow-chow est sensible à plusieurs maladies. En voici les plus communes :

  • La dysplasie de la hanche et du coude ;
  • La luxation de la rotule ;
  • L’arthrose ;
  • Les maladies cutanées comme les allergies diverses ou la pyodermite ;
  • Les maladies oculaires.

Par ailleurs, le chow-chow souffre facilement de la chaleur et de l’embonpoint.

Toilettage

Dotée d’une fourrure épaisse, la crinière du chow-chow lui donne l’allure d’un petit lion. Elle demande également un entretien régulier. Un brossage quasi journalier est nécessaire pour les sujets au poil long afin d’éviter la formation de nœuds. Votre chow-chow a des poils courts ? Un ou deux brossages par semaine sont nécessaires.

Pour rendre ces séances de toilettage plus agréables, n’hésitez pas à mouiller le poil de votre compagnon à quatre pattes à l’aide d’un vaporisateur. Le démêlage sera plus facile et les poils seront moins agressés par le brossage.

Le chow-chow peut être lavé et séché au sèche-cheveux une fois par mois. Lavez-lui les yeux régulièrement pour limiter les risques de conjonctivite.

Combien coûte l’achat d’un chow-chow ?

Le prix d’un chow-chow varie entre 1000 et 1500 euros. À la suite de cela, il faut prévoir un budget d’environ 1200 euros par an pour l’entretien, les soins et l’alimentation de votre compagnon à quatre pattes.

Le chow-chow est un chien qui ne ressemble pas aux autres. Avec son caractère bien trempé, il est à déconseiller pour un premier chien. Si vous êtes indépendant et si vous cherchez un chien fidèle, tranquille, mais pas « collant », le chow-chow est le chien qu’il vous faut. Dans ce cas, ne ratez pas nos conseils pour trouver un bon élevage de chiens de race !