Santé du chien

Quelle récupération après une TTA ou TPLO ?

Comme l’homme, le chien peut être opéré d’une rupture des ligaments croisés. Cependant, la cause de ce traumatisme n’est pas la même. Chez le chien, cela est généralement dû à une maladie dégénérative. Votre compagnon de jeu se trouve dans ce cas ? Si vous envisagez de le faire opérer, voici ce que vous devez connaître sur la récupération après une chirurgie.

Des opérations chirurgicales courantes chez le chien

Votre chien souffre d’une maladie dégénérative et doit être opéré d’une rupture des ligaments croisés ? Cette opération nommée Tibial Tuberosity Advancement (TTA) est une intervention chirurgicale osseuse pratiquée sous anesthésie générale.

Elle consiste à déplacer la tubérosité tibiale pour la repositionner correctement. Le but est de modifier l’articulation du genou en rendant le ligament rompu inutile, afin de lui redonner de la stabilité.

D’autres opérations sont possibles, comme le remplacement du ligament croisé ou la TPLO. Pour connaître la solution la plus adaptée à votre animal, vous devez demander conseil à votre vétérinaire. La TPLO chez le chien de grande taille est particulièrement efficace.

L’importance du traitement postopératoire

En fonction de l’intervention pratiquée, vous devrez donner un traitement spécifique à votre animal de compagnie.

Ainsi, suite à une TTA chez le chien, il est important d’administrer des antidouleurs, mais aussi des préparations favorisant la formation de cartilage. Ces traitements sont généralement pris pendant les deux mois suivant l’intervention.

Dans le cas d’une TPLO, en plus de ces médicaments, le vétérinaire peut prescrire une physiothérapie. Il est impératif de veiller à ce que votre chien ne prenne pas trop de poids. Cela provoquerait une charge trop importante sur l’articulation et l’ensemble de la patte. Concernant l’activité physique, votre chien pourra solliciter son articulation rapidement. Cependant, vous devrez veiller à ce qu’il ne force pas trop tout de même.

Prendre toutes les précautions nécessaires pour faciliter la guérison

Afin de favoriser au maximum la bonne cicatrisation de la patte de votre chien, il faudra prendre certaines précautions.

Tout d’abord, il sera préférable de le promener en laisse. Cela évitera qu’il se mette à courir seul et qu’il ne sollicite trop son articulation. En effet, votre compagnon de jeu aura envie de sauter et de s’amuser, mais il faudra le retenir pour éviter d’éventuelles complications.

De même, les premières promenades ne devront pas être trop longues et vous devrez marcher lentement. Progressivement, vous aurez la possibilité d’augmenter le rythme et la durée de l’activité physique. Le fait de bouger régulièrement facilitera la cicatrisation, mais il est important de respecter les recommandations de votre vétérinaire.

En cas de doute sur l’attitude à adopter pour une bonne récupération de votre chien après une TTA ou une TPLO, contactez votre vétérinaire, il saura répondre à toutes vos questions.