Vivre avec un chien

Comment punir un chien ?

Le chien est le meilleur ami de l’homme, et vous, vous aimez votre chien. Mais la cohabitation se grippe parfois. Ses bêtises vous agacent. Mais comment faire comprendre à un chien qu’il ne faut pas manger les chaussures, uriner dans la maison ou aboyer à tue-tête quand cela le chante. Vous voulez savoir comment punir un chien de façon efficace ? Des méthodes existent. Mais pour réussir à vous faire comprendre, certaines règles doivent être adoptées. Voyez ci-après.

Punir un chien : conditions pour réussir

Punir un chien lorsqu’il fait une bêtise est nécessaire pour une bonne cohabitation. Mais votre chien ne voit pas les choses comme un humain. Pour réussir son « recadrage », respectez ces 5 règles.

La punition est instantanée

Votre chien vit dans l’instant. Il ne peut pas faire le lien entre la bêtise et la punition lorsque celle-ci arrive longtemps après. À votre retour du bureau, vous vous êtes rendu compte que votre chien a déchiqueté une chaussure pendant votre absence. Votre premier réflexe est de le réprimander devant l’objet du délit. Malheureusement, c’est une réaction contreproductive. En effet, votre chien ne comprendra pas ce que vous voulez lui signifier. Pire, il va assimiler votre retour à la maison à un moment désagréable et risque de se cacher la prochaine fois.

Même motif, même punition

Autoriser un comportement un jour pour l’interdire le jour suivant génère de la confusion chez votre chien. C’est la même chose lorsque tous les membres de la famille ne réagissent pas de la même manière devant une bêtise. Pour une meilleure assimilation des règles de vie par votre chien, adoptez toujours les mêmes attitudes devant une conduite précise. Il a uriné sur votre tapis ? Isolez-le ou réprimandez-le, mais ne changez pas de punition à chaque fois.

La punition est exceptionnelle

Un chien qui reçoit des punitions en longueur de journée finit par éprouver de la peur en votre présence. Avant de prodiguer une punition, vérifiez que votre chien n’a pas été stimulé par un élément extérieur. Il aboie sans cesse ? N’est-il pas excité par d’autres chiens ou d’autres personnes ? Il court partout et renverse des affaires dans la maison. Il a peut-être peur de quelque chose d’inhabituel ? Il mérite alors quelques encouragements pour se calmer.

La punition est rapide

Punir un chien pendant plus de 20 minutes n’a pas de sens. Votre chien ne vit que dans le présent. Doté de plus d’une mémoire à court terme limitée, il ne saura plus pourquoi il a été isolé. Vous réprimandez votre compagnon à 4 pattes et celui-ci manifeste sa soumission. Inutile de prolonger son mal-être. Mais ne le prenez pas non plus dans vos bras ou lui donnez des friandises. Il risque d’assimiler ses bêtises aux récompenses reçues.

La colère n’est pas de mise

En aucun cas, des cris ou des corrections qui causent des souffrances physiques à l’animal ne doivent être utilisés. Votre chien risque d’être traumatisé et de développer plus tard des comportements agressifs ou au contraire anxieux. Il peut aussi éprouver de la peur à votre égard, et ce n’est certainement pas ce que vous souhaitez. Pour qu’il vous aime et vous respecte, évitez des punitions qui font mal ou qui humilient.

5 façons de punir efficacement un chien

Votre chien a fait une bêtise. Le punir est nécessaire pour éviter qu’il ne recommence. Vous disposez d’un éventail de méthodes pour le remettre en douceur dans le bon chemin.

L’ignorer

C’est une des méthodes qui fonctionnent le mieux, surtout avec les chiots. C’est logique ! Le chien aime être en compagnie de son maître et interagir avec lui. Alors, être ignoré est pire que se faire disputer. Cette méthode vous permet de garder le contrôle sur la gestion du conflit. En effet, votre chien comprend très vite que ce qu’il venait de faire vous déplaît. Il va essayer de se racheter en vous faisant les yeux doux. Mais restez à distance pendant quelques minutes. Parlez-lui ensuite avec un ton rassurant sans manifester d’enthousiasme excessif pour vous assurer que votre message est bien passé.

L’isoler

Votre chien aboie sans cesse. Rien ne peut lui faire entendre raison. Une des solutions consiste à l’isoler dans une pièce neutre avec peu de distractions ou d’activités stimulantes. Très vite, votre chien va comprendre ce qu’il vient de perdre et va tout faire pour être réintégré. De plus, être isolé des autres membres de sa « meute » lui permet de se calmer plus facilement. Pour éviter qu’il se sente abandonné, laissez-le sortir un quart d’heure après la fin des aboiements.

Adopter un ton sévère

Pour signifier à votre chien qu’il est en train de faire une bêtise, vous pouvez adopter un ton de voix ferme et autoritaire. Non, il ne s’agit pas de crier ni de gesticuler dans tous les sens. Ce qui risque d’être contreproductif et d’instaurer une relation de peur entre votre animal et vous. Ne prononcez pas non plus de phrases trop longues. Au contraire. Utiliser des mots brefs comme « Non ! », « Panier ! » ou « Dehors ! » semble être une meilleure solution.

Punir un chien en le frustrant

La frustration est un sentiment que n’aiment pas les chiens. Sociable et joueur, votre chien adore interagir avec les membres de la famille. Lorsqu’il fait une bêtise comme manger systématiquement dans la gamelle de son frère, retirez la sienne de l’emplacement prévu. Il sera mécontent, mais comprendra vite que son comportement n’est pas adéquat. Surtout si vous prenez le temps de lui expliquer la situation sur un ton ferme. Cette méthode fonctionne également lorsque la stimulation supprimée est un moment de jeu, une caresse ou encore une friandise.

Punir un chien à distance

Une autre méthode efficace pour maintenir l’ordre avec votre chien consiste à vous manifester par un son sans pour autant être présent dans la même pièce. Votre fidèle compagnon à quatre pattes aime bien fouiller dans les tiroirs. Surveillez-le discrètement. Lorsque l’envie le pousse à farfouiller dans vos affaires, tapez dans vos mains ou faites un bruit sourd sans vous montrer. Votre chien comprendra que ce n’est pas une chose à faire même en votre absence. Il se méfiera la prochaine fois, lorsque la tentation devient trop forte.

Et vous, avez-vous d’autres méthodes pour punir un chien ?