Vivre avec un chien

Comment éduquer son chien ?

L’arrivée d’un chien à la maison représente un événement joyeux. Mais les choses sont susceptibles de vite dégénérer si votre nouveau petit compagnon ne sait pas se tenir ! S’il est sale ou s’il fait des dégâts, le quotidien va vite devenir compliqué. Et s’il n’obéit pas, il représentera rapidement un danger pour lui-même et pour les autres. Fort heureusement, ce genre de tableau apocalyptique est rare ! Car le chien est un animal intelligent et facile à éduquer, pour peu que vous lui accordiez un peu de temps !

Poser un cadre strict pour l’éducation du chien

Vous avez adopté un chiot ? Certes, il est adorable et il est bien compréhensible que vous ayez très envie de le câliner. Cependant, il est important de lui donner des repères dès son arrivée à la maison ! Car contrairement à une idée reçue, il n’est jamais trop tôt pour dresser un chiot ! Vif, curieux de tout, il est vrai que le très jeune chien a du mal à fixer son attention. Mais il n’en demeure pas moins capable d’intégrer ce qui est autorisé ou pas. Évitez donc de céder à la tentation : hors de question qu’il grimpe sur le lit ou sur le canapé, ou qu’il rode en quémandant lorsque vous êtes à table. Dès son arrivée à la maison, il doit disposer de deux zones aménagées :

  • Son coin repos, avec son panier ;
  • Son coin repas, avec ses gamelles.

Qu’il s’agisse des repas ou des sorties, il est recommandé de mettre en place des horaires fixes et de vous y tenir.

Comment éduquer un chiot ?

La propreté

Première étape indispensable : apprendre à votre chiot à être propre ! En effet, il est toujours possible de rééduquer un chien mal dressé. Mais cela s’avère très compliqué lorsqu’il est question de propreté. À sa naissance, le chiot a tendance à faire ses besoins sur place, près de sa mère. C’est elle qui l’éloignera, lui enseignant qu’il doit se soulager à l’écart de son lit. Mais c’est à vous qu’il revient de lui faire comprendre que cela se passe dehors ! Dès l’âge de 3 mois, le chiot est apte à se contrôler et à assimiler ce que vous lui enseignez. Équipez-vous dans un premier temps d’une litière ou d’un tapis de dressage, afin que le chiot puisse y faire ses besoins. Puis, faites-le sortir dès qu’il souhaite faire ses besoins. Le temps d’apprentissage varie d’un animal à l’autre, en fonction de la race et de son tempérament. Quelques astuces pour bien éduquer son chiot :

  • Faites preuve de patience ;
  • En cas d’accident, nettoyez hors de sa présence ;
  • Faites-le sortir après les repas et lorsqu’il se réveille ;
  • Emmenez-le dans un espace calme et sécurisant pour faire ses besoins.

La sociabilité

Pour bien élever son chiot, il est indispensable de lui apprendre à se comporter correctement en compagnie des humains… et de ses camarades ! Là encore, c’est sa mère qui lui donnera les premières notions de gestion de l’agressivité. Pour faciliter sa socialisation, il est conseillé de le mettre aussi fréquemment que possible avec d’autres chiens. Dans le même temps, votre petit compagnon doit apprendre quelle est la hiérarchie à la maison. C’est même la base du dressage de chiens ! Pour cela, rien de sorcier, du moment que votre animal dispose d’un espace qui n’appartient qu’à lui (son panier), et qu’il peut s’adonner à une activité physique suffisante (qui évite les élans de frustration et d’agressivité !) :

  • Décidez de ce qui est autorisé ou pas et tenez-vous y : pas d’exception si votre chiot ne doit pas entrer dans la chambre ou sauter sur le canapé ;
  • Lorsque vous devez le réprimander, faites preuve de fermeté ;
  • Favorisez une méthode d’éducation positive en lui proposant une gourmandise le cas échéant.

Il est important que votre compagnon sache distinguer son entourage proche des inconnus. Au cours de ses premières semaines, résistez donc à l’envie de le présenter à tous vos amis ! Laissez lui intégrer qui fait partie de sa « famille », puis, vers l’âge de 3 à 4 mois, invitez-le à rencontrer davantage d’humains.

Les astuces pour dresser son chien

Le chiot a du mal à rester concentré longtemps. Cela s’améliorera en grandissant. Pour autant, le dressage d’un chien ne doit pas être une expérience contraignante et désagréable pour lui. Comment éduquer un chien sans le faire souffrir ? En usant de quelques astuces :

  • Limitez-vous à des séances de 15 minutes ;
  • Faites preuve de patience, accordez-lui les quelques semaines nécessaires pour intégrer un nouvel apprentissage.

Il existe différentes méthodes de dressage de chiens. Et il est inutile d’être spécialiste : vous pouvez aisément enseigner les bases à votre petit compagnon en lui proposant des exercices d’obéissance canine tout simple.

Éduquer son chien : « assis ! »

Vous vous sentez d’attaque pour dresser votre chien ? Démarrez par un ordre de base ! Exprimez-vous d’une voix douce et ferme. Enfin, proscrivez le « non ! » en cas d’erreur. Ce terme doit en effet être réservé à l’interdiction, sous peine de plonger votre chien dans la confusion.

  • Faites venir votre chien face à vous ;
  • Positionnez la friandise au-dessus de son museau ;
  • Déplacez-la vers l’arrière jusqu’à ce que votre chien s’asseye, en la suivant du regard ;
  • Une fois qu’il est assis, donnez-lui la gourmandise.

Au bout de quelques essais, votre chien va changer de comportement, en s’asseyant dès que vous lui montrerez une gourmandise. Il est alors temps de répéter l’exercice en ajoutant l’injonction « assis ! ».