Vivre avec un chien

Comment empêcher un chiot de mordre ?

L’éducation d’un chiot demande du temps et de la patience. Il faut lui apprendre la propreté, la marche en laisse, les ordres de base et même si vous n’avez pas envie de contrarier votre mignonne petite boule de poils, il est indispensable de lui imposer un cadre. N’oubliez pas que cet animal va vous accompagner pour les dix à quinze années à venir et plus la cohabitation sera harmonieuse, plus vous prendrez du bon temps avec votre compagnon à quatre pattes.

Mais depuis son arrivée chez vous, comme tous les chiots, il mordille tout ce qui est à sa portée. Vos pieds de meubles et vos bas de pantalons sont victimes de ses assauts répétés et portent déjà la marque de ses petites dents pointues. Sans intervention de votre part, la situation peut vite devenir très inconfortable et déjà, plus moyen de le caresser sans qu’il vous morde les mains et s’excite rapidement. Cette  attitude est normale mais il est important de la corriger. Il faut apprendre à votre chiot à modérer ses ardeurs et maîtriser sa mâchoire. Mais il faut savoir pourquoi le chiot mord pour réagir avec bon sens et parvenir à l’empêcher de mordre.

Pourquoi le chiot mordille ?

Le chiot explore avec ses dents

Le chiot découvre son environnement et explore avec ses petites dents pointues. Ce comportement est tout à fait naturel et n’a rien à voir avec de l’agressivité. Cela pourrait être comparé à notre sens du toucher. Le chiot voit les objets, les renifle, les bouscule avec ses pattes, mais s’il veut approfondir son exploration, son seul recours est de mordre ou mordiller l’objet.

Et comme les chiots sont très curieux, ils sont capables de dénicher tout ce qui se trouve à leur portée. Pour peu que vous vous absentiez plusieurs heures consécutives la maison peut rapidement devenir un véritable champ de bataille !

Alors le premier conseil à appliquer pour éviter les mauvaises surprises tient du bon sens : Rangez tout ce qui pourrait susciter l’intérêt de votre chiot et laissez le moins de choses possible en évidence afin d’éviter les tentations. Les jouets des enfants ou les chaussures sont d’ailleurs de grands classiques en la matière ! Mais rassurez-vous ! Votre chiot trouvera tout de même de quoi satisfaire son envie de mordiller, à moins que vous ne vidiez la maison !

A lire également : Comment éduquer son chien ?

Le chiot se socialise

C’est d’ailleurs un besoin, plus qu’une envie. En effet, le fait de mordre permet au chiot d’interagir avec ses frères et sœurs de la portée. La morsure, non agressive, résulte d’un comportement social. C’est également un mode de communication pour le chiot qui veut jouer, se faire câliner ou simplement attirer l’attention. Observez plusieurs chiots : lorsqu’ils sont ensemble, ils chahutent et se mordent beaucoup. Mais si l’un d’eux couine et montre un signe de douleur ou d’agacement, la réplique ne se fait pas attendre et le jeu cesse immédiatement. L’auteur de la trop forte morsure se trouve alors sanctionné. C’est de cette façon que le chiot apprend à gérer sa ferveur et surtout sa mâchoire.

À l’arrivée de votre nouveau compagnon dans la famille, c’est cet apprentissage qu’il vous faut poursuivre. Car même si le fait de mordre est naturel et instinctif, il ne faut pas l’autoriser. Il ne faut pas non plus penser que cela cessera avec la croissance de votre animal, et sans intervention de votre part, cette attitude peut devenir problématique. Alors comment empêcher un chiot de mordre ? Voici nos quelques conseils simples à suivre.

Comment empêcher le chiot de mordiller ?

Donnez à votre chiot un jouet … à mordre

  • Laissez à votre chiot l’occasion de se défouler en lui donnant un bâton à mordiller, un os à mâchouiller, ou proposez-lui un jeu de traction en corde qu’il pourra mordre à belles dents et martyriser à sa guise. Donnez-lui ce jouet dès qu’il vous mord trop ou trop fort et continuez le jeu avec lui. Cela fait partie de son apprentissage. Le chiot apprend à gérer la force de sa mâchoire par le jeu

Jouez avec votre chiot mais … restez le maître

  • Manifestez votre douleur en criant “aïe” et votre mécontentement en cessant le jeu. Attention ! Quelques secondes d’interruption suffisent car votre jeune ami n’a pas la même notion du temps que vous ! Et s’il récidive, désintéressez-vous de lui une petite minute. Même si ça ne fait pas mal, faites-lui comprendre que c’est interdit.  Il ne fait pas la différence et ne comprendra pas si vous le disputez une fois sur deux sous prétexte qu’il n’a fait que tirailler vos vêtements. 
  • Restez maître de la situation. C’est vous décidez si on joue ou pas, quand commence le jeu et quand est-ce qu’il prend fin. C’est la même chose pour les séances d’éducation, les caresses et les câlins. Ce n’est pas le chien qui décide mais vous, son maître. Lors des séances de jeu, sachez vous arrêter avant que le chiot ne s’excite trop, ou alors ce sera plus difficile de vous faire respecter, et instaurer un rapport de force avec votre animal serait improductif. Et n’oubliez pas : dès qu’il s’énerve, présentez-lui son jouet à mordre.
  • Ne grondez pas votre chiot, c’est inutile. En effet, il risque de mal interpréter votre réaction en croyant que le jeu se prolonge. Observez des chiots en train de jouer : ils ne sont pas toujours très tendres et les grognements vont bon train. Le fait de le gronder ne l’impressionne pas forcément comme vous pourriez le penser ! 
  • Gardez à l’esprit que la patience et la persévérance en toute circonstance sont vos meilleurs atouts pour parvenir à empêcher votre chiot de mordre.   

Socialisez votre chiot 

Quelle que soit sa race ou sa taille, qu’il s’agisse d’un dogue allemand ou d’un chihuahua, votre chiot doit savoir se comporter en société et ne pas être imprévisible ou ingérable, même en situation de stress. Sa présence à vos côtés n’en sera que plus agréable et vous pourrez l’emmener avec vous plus facilement, donc plus souvent. C’est pour cette raison qu’il doit rencontrer d’autres gens et d’autres animaux, afin qu’il puisse avoir les réactions adaptées au moment voulu. On voit trop souvent des chiens de petite race réagir de façon disproportionnée à la moindre sollicitation. Ils sont parfois même plus agressifs que les gros chiens. Et pourquoi cela ? Il s’agit le plus souvent d’un comportement du chiot qui n’a pas été corrigé par son maître, du fait de la petite taille de l’animal. Il est si mignon ! On lui pardonne tout ! Mais ce n’est pas une solution car sur le long terme cela ne rend service ni à l’animal, ni à son maître. 

  • Socialisez très tôt votre chiot en le mettant régulièrement en présence d’autres animaux. N’hésitez pas à multiplier les occasions et les situations. Les chiens adultes se chargeront spontanément de lui apprendre les codes canins, et il se fera rapidement remettre en place s’il dépasse les limites. Mais attention, veillez à le mettre en contact avec des chiens équilibrés, afin que leur réaction ne soit pas démesurée. Il est inutile de traumatiser votre jeune animal.
  • Enfin, ne croyez pas que le chiot cessera de mordre en grandissant. Au contraire, si vous n’intervenez pas votre chiot pensera que c’est ainsi qu’il doit procéder et il continuera de mordre en toute occasion. Mais vers l’âge de 4 mois, ses dents de lait seront remplacées par des crocs et les choses seront plus compliquées. La morsure est un comportement social inadapté chez l’être humain et il faut absolument que votre chien l’assimile. Il va devoir apprendre à manifester sa joie ou son mécontentement d’une autre manière. 
  • Restez ferme et cohérent dans l’éducation de votre chiot. Tous les occupants du foyer doivent empêcher le chiot de mordre et adopter la même attitude lorsque cela se produit. Si vous avez des enfants, expliquez leur la marche à suivre afin d’être sûr que tout le monde réagisse de la même manière. Car bien évidemment, si le mordillement est autorisé par certains et interdit par d’autres, le chiot ne comprend pas la règle. 

Vous voilà à présent prêt à passer à la pratique avec sérénité. Armé de votre patience et de ces quelques bons conseils, nul doute que vous parviendrez à empêcher votre chiot de mordre. Dernier conseil : n’infligez pas de punition corporelle à votre chiot, il n’en comprendrait pas le sens. Cela ne servirait qu’à le rendre méfiant ou craintif à votre égard. L’obéissance du chiot est liée au fait qu’il ait compris la consigne, pas au fait qu’il ait peur de son maître. Toutefois, si la situation perdure et que votre chiot continue de mordre ou si vous ne vous sentez pas assez sûr de vous, ou même si votre boule de poils est tellement craquante que vous l’avez trop laissé faire à sa guise, l’intervention d’un éducateur canin peut être profitable afin de gérer plus facilement cette période, qui fera vite partie du passé.