Races de chien

Quelle race de chien peut rester seule ?

Chiens en promenade

Quelle race de chien peut rester seule ? De nombreuses personnes hésitent à prendre un chien à cause de leur travail : celui-ci impliquerait en effet de laisser seul leur tout nouveau compagnon canin durant de longues heures… Or, enfermé dans une maison ou un appartement, sans son maître, un chien finit par s’ennuyer et être malheureux.

Si vous êtes absent de chez vous en journée, vous pouvez toutefois adopter un chien, à condition de bien vous organiser : promenades le matin et le soir, acclimatation progressive et pourquoi pas visite d’un dog sitter en milieu de journée.

Quelle race de chien peut rester seule et supporte le mieux la solitude ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas réellement de races de chien prédisposées à mieux supporter la solitude. Il s’agit ici principalement d’une histoire de caractère et d’habitude.

En effet, un chien élevé à la campagne, qui a toujours accompagné ses maîtres durant leurs journées de travail, vivra très mal le fait de déménager en plein centre-ville et d’être enfermé 8 heures par jour une grande partie de la semaine… Et ce, peu importe sa race !

De la même manière, un chien très joueur et actif sera moins préparé à rester seul longtemps. Le mieux est d’adopter un chien qui sache faire preuve d’indépendance et ait un caractère assez calme et posé. Comme chez les humains, le caractère d’un chien varie d’un individu à l’autre ! Mais il est vrai que les races suivantes sont réputées pour leur patience et leur calme :

  • Lhassa apso
  • Épagneul tibétain
  • Chow-chow
  • Pékinois
  • Spitz japonais
  • Welsh Corgi

Évitez dans tous les cas les races de chien très sportifs, qui ont besoin de beaucoup se dépenser : ceux-ci risquent de mal vivre le fait de tourner en rond dans votre appartement !

Besoin d’aide pour sélectionner votre race de chien ? Faites notre test sur « Quelle race de chien choisir ? » !

Il faut tout de même savoir qu’un chien n’est, de manière générale, pas fait pour supporter la solitude. Votre chien a besoin de jouer, de se promener, d’explorer de nouveaux lieux, de faire des rencontres… Il est inutile de prendre un chien si vous n’êtes pas prêt à vous consacrer pleinement à lui, plusieurs heures par jour.

Comme indiqué dans notre dossier « Combien de temps peut-on laisser un chien seul ? », il est impératif de ne pas laisser votre animal plus de 8 heures d’affilée seul, cela serait de la maltraitance. Ce n’est d’ailleurs pas parce que vous avez un jardin que vous êtes dispensé de promener votre chien ou que celui-ci ne s’ennuiera pas en votre absence : un chien a besoin d’être stimulé avec de nouvelles odeurs, ce qui n’est pas possible dans le jardin, qu’il connaît par cœur !

Jeune chien qui joue avec une balle

Chien qui reste seul à la maison : l’importance des habitudes

Dites-vous bien que votre chien peut parfois se comporter comme une personne âgée : il est très attaché à ses petites habitudes ! Un chien n’aura pas la même conscience du temps que nous, toutefois, il est important pour lui que sa journée soit rythmée de rituels.

En semaine, votre chien va par exemple prendre l’habitude de se lever à la même heure que vous, de vous accompagner pendant que vous vous préparez, et attendra avec impatience votre retour, toujours au même horaire ! Il est en de même pour l’heure du coucher.

Pour les promenades, c’est exactement la même chose ! Il est bénéfique de mettre en place une routine, afin que votre chien sache, durant la journée, que vous partirez vous promener tous deux dès votre retour. D’ailleurs, n’essayez pas de duper votre chien : si vous expédiez sa promenade en 10 minutes à peine, il s’en rendra parfaitement compte !

Notez cependant que vous devez veiller à changer régulièrement d’itinéraire de promenade. Cela permettra à votre chien de découvrir de nouveaux lieux et des odeurs inconnues.

Nous vous conseillons de mettre en place la routine suivante avec votre animal :

  1. Effectuez une promenade d’au moins 30 minutes le matin, avant de partir travailler
  2. Veillez à lui laisser une gamelle d’eau pleine et quelques jouets pour la journée
  3. Si cela vous est possible, passez voir votre chien et sortez-le une dizaine de minutes le midi, durant votre pause repas
  4. Le soir, dès votre retour, partez faire une longue promenade avec votre compagnon canin, d’au moins 45 minutes, afin de lui permettre de bien se défouler
  5. Avant d’aller vous coucher, ressortez votre chien quelques minutes, pour que celui-ci puisse faire ses besoins avant la nuit
Femme qui promène son chien en forêt

Comment habituer un chien à rester seul à la maison ?

Afin d’éviter le phénomène d’anxiété de la séparation chez votre animal, vous devez prendre à garde à l’habituer progressivement à votre absence. Il risque dans le cas contraire d’extrêmement mal vivre ces journées passé seul chez vous !

Lorsque vous adoptez un chiot, essayez de faire cela durant vos congés. De cette manière, vous serez disponible toute la journée, prêt à habituer votre jeune chien à rester seul. Vous devez procéder par étapes, tout d’abord en laissant votre chien quelques minutes seul dans une pièce. Puis augmentez progressivement la durée de l’exercice : votre chien doit s’habituer à ne pas toujours vous avoir dans son champ de vision.

Vous pourrez ensuite commencer à vous absenter de votre domicile. Évitez de vous comporter différemment lorsque vous partez ou de faire un gros câlin d’au revoir à votre animal : cela risque d’attirer d’autant plus son attention sur le fait que vous partez et l’angoisser inutilement. En revanche, n’hésitez pas à lui faire des câlins et à vous occuper longuement de lui à votre retour !

Commencez par vous absenter une heure, puis deux, passez ensuite à une demi-journée, et en fin de compte, à une journée complète (8 heures maximum). Vous devriez ainsi habituer progressivement votre animal à votre absence.

Femme faisant un câlin à son chien sur un fauteuil

Dog sitter : la solution pour promener mon chien en journée

Une solution qui est de plus en plus populaire de nos jours, auprès des maîtres qui ne travaillent pas à leur domicile, c’est le recours à un dog-sitter ! Puisqu’en fin de compte votre chien, c’est aussi un peu votre bébé, pourquoi ne pas payer quelqu’un pour s’en occuper pendant votre absence, exactement comme vous le feriez avec un enfant ?

Bien-sûr votre chien n’ira pas à la garderie, mais une personne pourra passer chez vous, en milieu de journée par exemple, pour voir comment se porte votre chien, la câliner, jouer avec lui et le promener. Une solution parfaite pour occuper votre animal et vous rassurer ! En effectuant une sortie à la mi-journée, votre animal aura pu bien se dépenser et pourra dormir tout le reste de l’après-midi, jusqu’à votre retour.

Vous pouvez également demander aux membres de votre famille, ou à vos amis, si l’un d’entre eux serait disposé à garder votre chien en journée ou à venir lui faire une petite visite de temps en temps. Bien entendu, il vous faut trouver une personne dont les horaires de travail ne sont pas similaires aux vôtres !

Enfin, vous pouvez aussi demander à votre employeur l’autorisation de prendre votre animal avec vous, au travail. Bien entendu, celui-ci doit être parfaitement propre et doit savoir rester calme : mieux vaut éviter qu’il saccage les locaux ! Il est loin d’être certain que votre patron accepte, toutefois, cela ne coûte rien de demander !

En somme, prendre un chien implique avant toute chose de revoir ses habitudes, pour les calquer sur les besoins de son nouveau compagnon. Si l’on n’est pas prêt à changer son quotidien, mieux vaut adopter un poisson rouge !

Source images : Unsplash