Vivre avec un chien

Maisons de retraite et chien : un bon ménage !

La présence d’animaux de compagnie, et de chiens en particulier, est bénéfique dans les maisons de retraite. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’établissements d’hébergement pour les personnes âgées acceptent volontiers d’accueillir le chien de leurs résidents, mais aussi des zoothérapeutes qui se servent du chien pour favoriser les interactions sociales.

Emmener son chien en maison de retraite

Si l’accueil de chien en résidence autonomie est relativement fréquent, car les personnes âgées qui vivent dans ce type de maison de retraite sont capables de s’en occuper seules, il est plus rare que des EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) acceptent des animaux de compagnie.

Pourtant, les bénéfices sont nombreux, comme l’explique Sylvie, aide médico-psychologique dans une maison de retraite à Paris : « Comme la personne âgée doit sortir son chien plusieurs fois par jour, cela contribue à la maintenir en forme et à créer des contacts avec les autres résidents. De plus, le fait de le brosser, de le nourrir, d’avoir des interactions avec son fidèle compagnon, qui ne juge jamais son maître et l’aime d’un amour inconditionnel, donne des repères spatiaux et temporels, ainsi qu’affectifs à la personne âgée. ».

La zoothérapie en maison de retraite

Les chiens entrent aussi en maison de retraite par un autre biais : la zoothérapie. Il s’agit d’une thérapie non médicamenteuse qui s’appuie sur les animaux pour prendre soin de la santé physique et mentale des résidents.

Véronique, zoothérapeute qui intervient dans plusieurs maisons de retraite sur Lyon et sa région, explique les bienfaits des activités de groupe avec les animaux en EHPAD : « Nous choisissons bien entendu des animaux calmes, affectueux, qui aiment les caresses et les jeux. Nous encourageons les personnes âgées qui ne craignent pas les animaux à s’en occuper. Les chiens réussissent parfois où les humains échouent : j’ai ainsi vu des personnes âgées aigries, renfermées, voire agressives, s’ouvrir au monde et à la joie grâce à la tendresse qu’un chien leur prodiguait… ».

Ces bénéfices, certains établissements les ont bien compris, et ils sont tout à fait heureux d’accueillir les personnes âgées avec leur chien si elles sont capables de s’occuper de celui-ci. Dans la plupart des cas, si le propriétaire légitime de l’animal n’est pas en mesure d’assurer plusieurs sorties par jour, d’autres résidents sont ravis de prendre en charge le chien, qui s’attache ainsi à plusieurs résidents.

Et tout le monde est heureux : le propriétaire du chien qui n’a pas eu à se séparer de son animal à l’entrée en EHPAD, les autres résidents qui ont des interactions avec l’animal et le chien, choyé comme jamais !