Vivre avec un chien

Comment apprendre le rappel à son chien ?

Les promenades avec votre chien sont un vrai bonheur… à condition qu’il n’y ait aucun passage de voiture, que vous ne croisiez personne, et surtout pas d’autre animal. Si vous avez un jeune chien et que vous êtes dans ce cas, il est temps d’intervenir. En effet, plus votre chien prend de l’âge, plus il est difficile de lui inculquer certaines notions. Pourtant, apprendre le rappel à son chien peut éviter de nombreux problèmes ou situations embarrassantes. Cela peut même lui sauver la vie dans certains cas, notamment en bordure de route.

Commencer l’apprentissage du rappel

L’apprentissage se fait en plusieurs séances, aussi ne vous attendez pas à ce que votre compagnon obéisse du premier coup. Certains chiens sont plus dociles que d’autres, certains sont plus craintifs et moins enclins à s’éloigner, et au contraire, certains, plus intrépides peuvent être de vrais petits explorateurs. Apprendre le rappel à son chien peut donc aussi vous éviter de le perdre lors de longues promenades.

Commencez l’apprentissage du rappel dès que possible, lorsque votre chien a entre 6 et 8 semaines. Appelez-le d’une pièce à l’autre, lorsque vous êtes à l’intérieur de la maison, et félicitez-le avec une friandise lorsqu’il vous rejoint. Pour l’appeler, utilisez toujours son nom + le même mot : « Max, aux pieds ! » ou « Rex, ici ! ».

Première sortie en extérieur

Lorsque la première étape est acquise, vous pouvez passer à la suite. Si vous disposez d’un jardin, c’est parfait, sinon, emmenez votre animal dans un endroit clos, pour sa sécurité. N’oubliez pas d’emporter les friandises pour le récompenser. Après avoir vérifié que votre chien ne peut pas s’échapper, enlevez-lui sa laisse.

Vérifiez que votre chien vous voie lorsque vous l’appelez et employez le même ordre que lorsque vous étiez dans la maison. S’il n’obéit pas tout de suite, ne hurlez pas et restez calme. Si le chien sent votre agacement ou votre stress, il ne viendra pas vers vous. Pour les mêmes raisons, évitez de faire de grands gestes pour ne pas l’effrayer. Agenouillez-vous pour être à sa hauteur et appelez-le avec bienveillance. Donnez-lui confiance et il devrait accourir vers vous. Montrez-lui votre joie de le voir arriver, gratifiez-le de quelques caresses et récompensez-le. Il aura ainsi toutes les raisons de vous obéir la prochaine fois que vous l’appellerez.

L’étape suivante consiste à répéter l’exercice, mais en vous mettant hors de vue de Médor. Continuez à le féliciter et à le récompenser chaque fois qu’il obéit.

Apprendre le rappel à son chien nécessite de la patience et de la persévérance. N’hésitez pas à répéter l’exercice pendant plusieurs jours de suite, jusqu’à ce que vous le sentiez prêt.

Première promenade en public

Vous pouvez à présent envisager une promenade dans un endroit public calme, peu fréquenté et pas trop spacieux, comme un square ou un jardin public. Évitez les bois et forêts où votre compagnon peut se perdre, et les espaces proches d’un grand axe, où un accident est vite arrivé s’il s’échappe.

Mais attention, il ne serait pas prudent de le libérer sans prendre quelques précautions. Commencez par le promener à l’aide d’une longe pour observer son comportement. Profitez-en pour garder un œil aux alentours pour vérifier qu’il n’y a pas de danger. Gardez votre chien en longe jusqu’à ce qu’un élément perturbateur se produise, comme le passage d’un joggeur ou l’arrivée d’un autre chien. Ce sera le moment idéal pour surveiller ses réactions face à un événement extérieur, tout en gardant une marge de sécurité. En fonction de sa façon de se comporter, vous pourrez envisager de le lâcher ou pas.

apprendre le rappel à son chien

A lire également : Quels sont les chiens faciles à dresser ?

Si vous sentez que votre chien n’est pas encore prêt, poursuivez l’entraînement à la maison et dans le jardin. Il ne faut surtout pas vous décourager, ni vous énerver, mais persévérer jusqu’à ce que le chien comprenne. Gardez l’habitude de le féliciter et de le récompenser, et il prendra l’habitude de venir quand vous l’appelez. C’est inratable. Comme nous vous le disions plus haut, tout est une question de patience et de persévérance.

Enfin, s’il est un peu trop excité à l’idée de cette promenade, attendez qu’il se calme avant de le détacher. Il sera plus enclin à vous obéir une fois qu’il aura dépensé un peu d’énergie.

Si votre chien ne revient pas

Si votre chien vous ignore et qu’il ne revient pas, ne courez surtout pas dans sa direction. Il croira que vous voulez jouer et risque de partir à l’opposé. Ou alors si vous êtes en colère il prendra peur et là aussi, il risque fort de partir dans la direction opposée !

S’il met un peu trop de temps à revenir, évitez de le gronder. Votre chien n’a pas la même notion du temps que vous et ne comprendra pas pourquoi il se fait gronder alors qu’il a obéi à votre ordre. Et la prochaine fois que vous l’appellerez, il risque de ne pas trop savoir comment réagir.

Enfin, lorsque vous rappelez votre chien car la promenade touche à sa fin, ne lui remettez pas la laisse dès qu’il arrive vers vous. Laissez-le gambader à vos côtés quelques instants. Sinon il risque d’associer le rappel à la fin de la balade et s’il n’a pas envie de rentrer, il risque de ne pas vouloir obéir.

Apprendre le rappel à son chien se fait en quelques séances. Mais dès que votre compagnon a compris ce que vous attendez de lui, il sera plutôt fier de s’exécuter. Une belle complicité en perspective, et de longues promenades, en toute sérénité.