Vivre avec un chien

Chien qui aboie : pourquoi ? Quelles solutions ?

Vous êtes l’heureux maître d’un chien avec qui vous êtes très complice. Tout serait parfait si votre compagnon à 4 pattes était moins bruyant. En effet, il aboie pour rien, à longueur de journée, et cela commence à agacer sérieusement le voisinage. Mais êtes-vous bien certain que votre chien aboie sans raison ? Détrompez-vous, un chien qui aboie a forcément une raison ! Et connaître le motif des aboiements de votre chien est indispensable pour les faire cesser ! L’aboiement est le seul langage que connaît votre chien. Il s’agit de son mode de communication. Alors s’il a quelque chose à exprimer, il aboie, et ceci est tout à fait normal. Et c’est lorsque vous répondrez à son besoin que votre chien stoppera ses vocalises. Dans cet article, nous vous donnons plusieurs explications possibles et vous proposons quelques solutions, qui vous permettront certainement, ainsi qu’à vos voisins, de retrouver le calme et la sérénité.

Chien qui aboie : les raisons

Votre chien s’ennuie

Si votre chien est souvent seul car vous êtes absent, il se peut fort qu’il s’ennuie en attendant votre retour. Il aboie pour exprimer son stress, sa tristesse ou son mécontentement. Il réclame tout simplement de la compagnie ou de la distraction. Une solution peut être de lui laisser quelques jouets pour l’occuper. Vous pouvez également lui laisser la radio allumée, ou la télévision. Non pas pour le distraire, mais l’atmosphère lui paraît moins pesante si les bruits qui l’entourent sont les mêmes que lorsque vous êtes présent. Enfin, laissez-lui un vieux vêtement imprégné de votre odeur, pour le rassurer.

Votre chien entend des bruits

Une portière de voiture, des gens qui discutent devant la maison, un autre chien qui aboie dans le quartier … Les sollicitations auditives sont nombreuses pour votre chien qui prend très à cœur son rôle de gardien. Peut-être un peu trop, n’est-ce pas ? Une solution simple consiste à allumer la télévision ou la radio, afin que les bruits extérieurs soient en partie couverts. Moins sollicité, votre chien aboie moins.

Votre chien voit ce qu’il se passe dehors

Depuis la fenêtre, votre chien observe l’extérieur. Ou peut-être est-il dehors lui aussi, mais dans votre cour ou votre jardin clos. Il regarde des gens passer, quelques chiens ou chats et aboie systématiquement lorsqu’ils passent devant votre maison. Votre chien est tout simplement frustré d’être enfermé pendant que d’autres semblent se promener et il aimerait lui aussi s’élancer librement vers l’extérieur. S’il est à l’intérieur, faites-le aller dans une pièce d’où il ne verra plus l’extérieur. S’il est dehors, cachez-lui la vue à l’aide de canisses ou de brises-vues. Il entendra toujours les bruits des gens et des animaux qui passent mais sera moins frustré. Il devrait donc moins aboyer, voire plus du tout.

Votre chien aboie par habitude

Si vous subissez les vocalises de votre chien depuis un certain temps, il est possible qu’il n’ait plus besoin de raison pour aboyer. Le son de sa propre voix le rassure et l’accompagne, et il aboie maintenant machinalement.

Votre chien veut capter l’attention

Pour attirer l’attention votre chien n’a pas une grande marge de manœuvre. Alors il se met à aboyer, et dès l’instant où vous cherchez à le faire taire, il a réussi ! Le mieux est de feindre l’indifférence et d’attendre qu’il se taise pour lui porter attention. Votre chien comprendra vite que c’est lorsqu’il se calme qu’il obtient vos faveurs.

Chien qui aboie : les solutions

Aboyer et se taire sur commande

Apprendre à votre chien à aboyer sur commande permet de lui apprendre à ne pas aboyer, sur commande également. Alors ce n’est pas aussi efficace qu’un bouton “on/off”, mais avec un peu de persévérance, vous devriez obtenir un résultat satisfaisant dans la gestion des aboiements intempestifs de votre compagnon. Comment procéder ?

1- Dès que votre chien se met à aboyer, ordonnez-lui d’aboyer : “aboie!” et récompensez-le. Le chien va très vite associer son aboiement et votre ordre et il viendra chercher sa récompense.

2- Donnez-lui l’ordre “aboie” spontanément, et le chien va se mettre à aboyer. Récompensez-le immédiatement pour qu’il comprenne que sa réaction est la bonne et qu’il répond correctement à votre demande. Votre chien aboie maintenant sur commande. Mais attention, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’aboie que sur commande ! Mais vous pouvez à présent lui apprendre à se taire sur le même principe.

3- Ordonnez à votre chien d’aboyer, et dès qu’il aboie, ordonnez-lui de se taire :”chut!” ou “silence!”. Peu importe le mot choisi, mais il est important d’utiliser toujours le même. Dès qu’il se tait, récompensez-le.

4- Après cet apprentissage, votre chien devrait se taire lorsque vous lui ordonnez, même s’il s’est mis à aboyer spontanément.

Dispositifs anti-aboiements

Des dispositifs anti-aboiements existent, sous forme de colliers qui utilisent différents systèmes : collier électrique, à la moutarde, à la citronnelle, à ultrasons … Le concept est de punir chaque aboiement. Cependant, la sanction est rarement une bonne méthode d’apprentissage, car elle déclenche du stress et de l’anxiété. De plus, on sait à présent que le chien apprend beaucoup plus facilement par la récompense. Il est donc préférable de le féliciter quand il fait bien, au lieu de le sanctionner quand il fait mal. C’est ce que vous diront de nombreux éducateurs canins, qui parlent alors de méthodes d’éducation positive.

Inculquer à son chien les comportements adaptés demande de la patience, de la persévérance et de l’amour. Ces 3 ingrédients sont les clés d’une bonne communication entre vous et votre animal. Ne soyez pas trop impatient ou trop exigeant, et sachez donner à votre chien l’envie de vous satisfaire en le récompensant systématiquement. Et qui sait, l’harmonie auditive se trouve peut-être au fond d’une boîte de friandises !