Santé du chien

Vaccin et identification : à quel âge faire le 1er vaccin du chiot ? à quel âge le pucer ?

L’accueil d’un chiot à la maison est un grand moment et aussi une responsabilité. Il faut à présent prendre soin de ce petit animal. Vous allez lui offrir tout ce dont il a besoin pour qu’il devienne un chien adulte heureux et équilibré. Une alimentation de qualité, des promenades quotidiennes, des jeux et de l’attention, une bonne éducation, mais également une surveillance régulière de son état de santé. La vaccination fait partie des soins à apporter à votre compagnon. Comme un enfant, votre chiot doit suivre un protocole vaccinal précis. A quel âge faire le 1er vaccin à un chiot ? Quelles sont les étapes de la vaccination du chiot ? Pourquoi vacciner votre chiot ? Pourquoi pucer votre chiot et à quel âge ? Nous répondons à vos questions dans notre article. 

Pourquoi vacciner votre chiot ?

Vaccin et identification : à quel âge faire le 1er vaccin du chiot ? à quel âge le pucer ?

Faire vacciner votre chiot présente trois avantages certains :

  • La vaccination protège votre chien de plusieurs maladies, dont certaines peuvent s’avérer mortelles ; 
  • La vaccination ralentit la circulation d’agents infectieux entre les animaux et freine la propagation de certaines maladies ;
  • La vaccination protège l’être humain de certaines zoonoses, qui sont des maladies transmises à l’Homme par l’animal porteur, telles que la rage.

Le vaccin protège donc le chien, mais également l’homme. Le chien vacciné ne contracte pas la maladie et ne la transmet donc pas aux membres de la famille.

Quand faire le 1er vaccin à un chiot ?

Durant les premières semaines de sa vie, le chiot bénéficie des anticorps transmis par le colostrum et le lait maternel. Puis, au bout de quelques semaines, le processus de primo-vaccination peut commencer. Il consiste à effectuer plusieurs injections rapprochées dans le temps afin d’asseoir la couverture vaccinale de l’animal :

  • Une première injection de vaccin est effectuée à l’âge de 8 semaines pour le protéger de l’hépatite de Rubarth, de la maladie de Carré et de la parvovirose ;
  • Une seconde injection a lieu à la douzième semaine, qui reprend les trois premières pathologies, plus une protection contre la leptospirose ;
  • Une troisième injection est faite à la seizième semaine, qui l’immunise, en plus, contre la rage.

Après l’injection du 1er vaccin au chiot, un rappel de vaccination doit ensuite être réalisé annuellement, afin de poursuivre les effets de celui-ci. Si le rappel intervient trop longtemps après la date prévue, le protocole est à recommencer et il faut refaire les 3 injections d’une primo-vaccination.

A lire : Occlusion intestinale chez le chien : que faire ?

Quels sont les vaccins à faire pour un chiot ?

En agissant contre des virus, des bactéries et des parasites, la vaccination protège votre chiot de maladies graves, voire mortelles. En une simple injection, le chien est protégé contre :

  • La maladie de Carré ;
  • L’hépatite de Rubarth ;  
  • La parvovirose ;
  • La rage ;
  • La piroplasmose ;
  • La leptospirose ;
  • La toux du chenil.

Selon votre région d’habitation, votre chiot peut également être vacciné contre la maladie de Lyme ou la leishmaniose.

Les vaccins sont-ils obligatoires en France ?

Il n’est pas obligatoire de faire vacciner votre chien en France. Cependant, dans certains cas, le carnet de vaccination de votre compagnon doit être à jour, notamment :

  • Si vous devez partir avec votre chien en voyage, et surtout à l’étranger ; 
  • Si vous emmenez votre chien avec vous en vacances, les établissements hôteliers peuvent exiger qu’il soit à jour de ses vaccins pour l’accepter ;
  • Si vous confiez votre animal à une pension canine pendant votre absence ;
  • Si votre chien appartient à la catégorie 1 ou 2, il doit être vacciné contre la rage.

Mais n’importe quel établissement, qu’il soit public ou privé, peut interdire l’entrée à votre chien non vacciné. Il en est de même pour les transports en commun, train, avion, bus ou taxi. Il est donc très important de faire vacciner votre chiot, mais il est également important de le faire pucer.

L’identification du chiot

Si votre chiot échappe à votre vigilance et s’égare, le meilleur moyen de le retrouver est qu’il soit identifié. Pour cela, le vétérinaire procède à l’implantation d’une puce sous-cutanée et indique le numéro et l’emplacement de cette puce sur le carnet de santé. Mais la puce a d’autres fonctions qui vous concernent mais elle donne d’autres informations qui intéressent les services de l’État. Elle permet de :

  • Donner une identité à votre animal et officialiser son lien avec vous ;
  • Pouvoir déclarer le vol ou la perte de votre chien aux organismes compétents ;
  • Pouvoir voyager librement et d’emmener votre animal à l’étranger ;
  • Surveiller les importations d’animaux et de lutter contre les trafics ;
  • Lutter contre les vols d’animaux de compagnie ;
  • Suivre le comportement de certaines catégories de chiens dits « mordeurs » ou réputés agressifs ;
  • Réagir rapidement et de façon ciblée en cas d’épidémie ou de crise sanitaire ;
  • Localiser certains animaux sur le territoire français.

Il est conseillé de faire pucer votre chiot entre l’âge de 3 et 4 mois. L’identification des animaux de compagnie est obligatoire, et encadrée par les articles D212-63 à D212-71 du Code Rural.

Peut-on sortir un chiot avant 3 mois ?

À l’adoption de votre chiot, celui-ci n’a pas encore reçu tous ses vaccins, mais il est inutile de le priver de sorties, pour deux raisons :

Le chiot est protégé

Tout d’abord, depuis sa naissance, le chiot est protégé par les anticorps de sa mère. Ensuite, la protection vaccinale est efficace dans les deux semaines qui suivent la première injection. Les injections suivantes ont surtout pour objectif de faire durer l’efficacité du vaccin. Enfin, n’oubliez pas que le vaccin ne protège pas votre chiot de toutes les maladies et qu’il faudra pourtant bien qu’il sorte.

Le chiot doit sortir

D’autre part, un chiot a besoin d’être sociabilisé, de voir du monde, d’autres humains et d’autres chiens. Il faut rapidement le mettre en contact avec l’extérieur, afin qu’il ne devienne pas un chien peureux, hyper stressé ou agressif. Vous risquez donc d’autres problèmes si vous ne sortez pas votre chiot.

Une fois pucé et vacciné, votre chiot peut vous accompagner partout. Non seulement il est protégé de graves pathologies, mais surtout vous le retrouvez plus facilement s’il se perd.

Enfin, un chien vacciné est accepté dans presque tous les endroits publics et privés où la présence des animaux est autorisée par la législation.