Santé du chien

Tout savoir sur l’euthanasie pour chiens

Vieux chien endormi sur un canapé
gettyimages.fr

Parfois, nous sommes forcés de dire adieu à notre chien. L’euthanasie, bien qu’en dernier recours, est souvent utilisée pour mettre fin aux douleurs d’un animal. Faire piquer son chien est un moment déchirant, où il faut faire face au deuil et à l’incontrôlable sentiment de culpabilité. Dans cet article, nous vous disons tout sur l’euthanasie pour vous aider à traverser cette étape douloureuse.

Pourquoi envisager d’euthanasier son chien ?

Labrador allongé aux yeux tristes
gettyimages.fr

Étymologiquement, euthanasie signifie « bonne mort ». Et, en effet, cette pratique consiste à donner la mort de façon indolore. Sujet tabou chez les hommes, l’euthanasie est pourtant courante chez les animaux. Alors qu’il y a quelques décennies, son usage était abusif, elle apparaît désormais comme un dernier recours, quand toutes les autres solutions ont été épuisées.

Quand le chien est trop vieux

Lorsqu’un chien a un âge trop avancé, il est diminué physiquement. Un chien trop vieux peut souffrir d’arthrose, de cataracte ou d’incontinence, ou encore être aveugle ou sourd. Peu à peu, le chien devient amorphe et malheureux et il est préférable de mettre fin à ses jours.

Si votre chien ne mange plus, ne boit plus, a du mal à se déplacer ou à faire ses besoins, prenez rendez-vous chez votre médecin vétérinaire. Évoquez avec lui la possibilité de le faire endormir pour son bien.

Chien malade sur la table d'opération d'un vétérinaire
gettyimages.fr

Quand le chien est sérieusement malade

Les chiens peuvent souffrir de maladies graves et parfois incurables, comme le cancer. Quand la maladie est à un stade trop avancé et qu’il est impossible de la soigner, l’euthanasie peut apparaître comme la solution la plus éthique. Vous mettez ainsi fin aux douleurs de votre chien, pour qui la vie est devenue intolérable.

Quand le chien est victime d’un accident

Il arrive parfois qu’un chien soit victime d’un accident. Dans certains cas, quand un chien s’est fait percuter par une voiture ou a fait une chute importante, les blessures sont telles que rien ne peut être fait pour le sauver. Le médecin vétérinaire peut alors recommander l’euthanasie pour soulager la souffrance de l’animal.

Cette situation est très compliquée à gérer pour les propriétaires, car elle est soudaine. Il vous faut prendre une décision sans y être préparé.

Gros plan sur la patte bandée dun chien, avec une infusion
gettyimages.fr

Quand le chien est agressif

Voilà une autre raison de faire piquer son chien, bien que la plus discutée. Il est souvent dit qu’un chien qui mord une fois mordra une seconde fois. Si ce dicton n’est pas à prendre au pied de la lettre, il est vrai qu’il faut se montrer particulièrement prudent après un tel comportement. En France, il existe un processus bien précis avant de décider de faire euthanasier un chien dangereux. Nous vous en parlons davantage dans la seconde partie.

Finalement, avant de prendre votre décision, vous devez discuter de la situation avec le médecin vétérinaire et des professionnels canins. Il vous faut envisager l’euthanasie quand votre chien est plus malheureux qu’heureux, malgré tous vos efforts pour améliorer son quotidien.

 

Que dit la loi pour un chien devenu dangereux ?

La question fait polémique et, pourtant, piquer son chien parce qu’il est devenu agressif n’est pas un mythe. Si, autrefois, les maîtres euthanasiaient leur chien à la moindre crainte, une réglementation stricte est heureusement aujourd’hui mise en place.

Chien en laisse qui montre agressivement les dents
gettyimages.fr

Après une griffure ou une morsure (qui doit être déclarée à la mairie de la commune), un chien doit être placé sous surveillance sanitaire, aux frais du propriétaire. Durant 15 jours, le chien est alors présenté à un vétérinaire sanitaire afin de déterminer s’il n’est pas porteur de la rage.

Pendant cette même période, le chien est soumis à une étude comportementale pour estimer son degré de dangerosité, noté de 1 à 4. Les résultats de ces évaluations sont ensuite envoyés au maire de la commune. Ce dernier peut demander au propriétaire de suivre une formation pour prouver son aptitude à détenir un animal ou bien, si le chien est trop agressif, à l’euthanasier.

Si vous remarquez que votre chien est soudainement plus agressif ou se montre nerveux, faites appel à un comportementaliste ou éducateur canin. L’euthanasie n’est valable qu’en dernier recours.

 

Comment se déroule l’euthanasie d’un animal ?

Afin de vous préparer au mieux au choc émotionnel, il est important de comprendre comment l’opération va se passer. Le médecin vétérinaire prendra évidemment le temps de vous expliquer le déroulement de l’euthanasie avant le jour J afin de vous rassurer.

Gros plan sur la main d'une vétérinaire qui insère une seringue dans la patte d'un chien
gettyimages.fr

L’euthanasie par injection létale

Le jour de l’euthanasie, le vétérinaire immobilise le chien sur une table d’opération. Si l’animal est récalcitrant, le médecin peut lui administrer un sédatif afin de l’apaiser et de le détendre. Une surdose d’agent anesthésique est ensuite injectée et l’animal s’endort petit à petit.

Après 10 à 15 minutes, le vétérinaire contrôle le cœur du chien à l’aide d’un stéthoscope, pour savoir s’il respire encore. Si c’est le cas, une nouvelle dose est administrée.

A savoir : il est possible que la vessie et les intestins de votre chien se vident lors de son dernier souffle. Ne vous inquiétez pas : cela ne signifie pas que votre chien a souffert. Il s’agit d’une réaction corporelle normale.

Deux médecins vétérinaires qui administrent un agent anesthésique à un chien
gettyimages.fr

L’euthanasie par barbituriques

L’euthanasie se pratique également par l’administration de barbituriques. Le chien est alors placé sous anesthésie générale avant l’injection, ce qui soulage souvent les propriétaires. Les substances utilisées, à base de barbituriques, induisent une hypoxie consécutive à une paralysie des muscles respiratoires. Il s’agit d’une méthode douce qui produit l’état d’inconscience avant la mort.

Le vétérinaire peut pratiquer cette solution à distance, grâce à un cathéter. Cela vous permet de partager seul les derniers instants de votre chien, sans la présence d’un médecin à vos côtés dans la pièce.

L’euthanasie à domicile

Certains propriétaires ne souhaitent pas infliger un dernier trajet chez le vétérinaire à leur chien. Ils préfèrent que ce dernier profite de ces derniers moments dans un lieu familier, chargé de bons souvenirs. Pour cela, vous pouvez faire intervenir un vétérinaire à domicile. Le déplacement du médecin sera ajouté à la facture.

Stéthoscope, calculatrice et stylo sur une facture de médecin
gettyimages.fr

 

Combien ça coûte de faire endormir son chien ?

Cela peut sembler étrange de parler économie dans un moment si déchirant et important sur le plan affectif. Toutefois, l’euthanasie représente un certain investissement qui dépend du poids du chien.

Il faut compter entre 30 et 100€ pour faire euthanasier son chien.

A cela s’ajoute généralement le coût de la crémation. En effet, après la mort de votre chien, vous avez le choix :

  • Vous pouvez récupérer son corps et les frais de la crémation seront alors à votre charge, entre 50 et 150€.
  • Vous pouvez laisser le corps au médecin vétérinaire qui l’inhumera ensuite dans une fausse commune, selon les réglementations légales. Un forfait de prise en charge est à prévoir.

Sachez que certaines assurances prennent en charge les frais liés à l’euthanasie et à la crémation, à condition, évidemment, que celles-ci soient justifiées. Renseignez-vous bien avant de choisir votre assurance santé animaux.

Femme qui tient son petit chien dans ses bras
gettyimages.fr

 

Comment agir le moment venu ?

Donner la mort à son chien, même si cela est pour son bien, est extrêmement difficile. Vous devez alors affronter le deuil, la tristesse et la culpabilité. Pour surmonter la perte de l’animal, il est conseillé d’en parler longuement avec le vétérinaire et, si besoin, de consulter un professionnel.

Votre présence lors de l’opération n’est pas obligatoire. Si vous n’avez pas la force d’être dans la pièce lors de l’injection létale, personne ne vous y forcera. Les médecins vétérinaires encouragent toutefois les propriétaires à accompagner leur chien jusqu’à ses derniers instants, afin de le réconforter et de ne pas regretter plus tard. Selon eux, cela favoriserait le processus du deuil.

Gros plan sur un chien aux yeux larmoyants
gettyimages.fr

Même si cela est difficile, il ne faut pas que votre chien sente votre accablement les jours précédant son euthanasie. Votre tristesse pourrait le troubler et vous risqueriez de lui communiquer votre anxiété. Essayez de faire de ses derniers jours les plus heureux de sa vie.

Ne retirez pas le collier de votre chien avant la fin de l’opération, alors qu’il est encore conscient. Il pourrait alors croire que vous l’abandonnez.

 

Que faut-il dire aux enfants ?

C’est une question que beaucoup de parents se posent. Lorsqu’il n’y a pas d’autre choix que de faire euthanasier son chien, que dire à ses enfants ? Certains parents optent pour le mensonge et prétextent une fuite ou un changement de maison pour le bien du chien.

Si vouloir préserver ses enfants part d’un bon sentiment, mentir n’est jamais recommandé. Vous devriez leur expliquer la vérité, avec des mots simples et clairs, selon leur vocabulaire et leur âge. Inutile d’exclure les enfants et de les priver de véritables adieux avec leur chien.

Enfant de 9 ans qui fait un calin à son chien sur le canapé
gettyimages.fr

Avant l’opération, prévoyez un moment privilégié entre votre chien et vos enfants pour convenablement dire au revoir. Après l’opération, prévoyez une petite cérémonie, comme des funérailles ou un enterrement, pour faciliter le deuil des petits.

Les enfants de plus de 10 ans devraient par ailleurs avoir leur mot à dire dans la décision finale. Si vous hésitez à faire euthanasier votre chien, prenez la décision en famille, en prenant en compte l’avis de chacun et en pesant le pour et le contre.

 

Pourquoi faut-il adopter les chiens des refuges ?

Nous ne pouvions écrire un article sur l’euthanasie sans parler du traitement des chiens en refuge. En effet, il est connu que les refuges font souvent piquer les chiens par manque de place ou de moyens pour subvenir à leurs besoins. Chaque année, de nombreux chiens sans propriétaire sont euthanasiés pour des raisons financières.

Nous vous encourageons donc à adopter les chiens des refuges pour les sauver d’un destin tragique.

Labrador qui passe son museau à travers la grille d'un chenil
gettyimages.fr

 

Vous en savez désormais davantage sur l’euthanasie, cette pratique qui fait des vagues à la frontière de l’éthique. Quand elle est appliquée en dernier recours et pour le bien de l’animal, l’euthanasie n’est pas cruelle et s’avère même salvatrice. Suivez tous nos conseils pour traverser au mieux ce moment déchirant et traversez le deuil sans culpabilité.