Santé du chien

Quelle alimentation pour un chien stérilisé ?

Si la stérilisation chez le chien est une opération courante, elle n’est pas totalement anodine. La stérilisation expose en effet votre animal à un risque d’obésité. Pour préserver la vitalité et la santé de votre chien, il est donc recommandé de lui proposer un régime approprié. Voici quelques conseils pour lui garantir une alimentation adaptée.

La stérilisation du chien : quelles sont les conséquences ?

La stérilisation de votre chien va avoir un impact réel et immédiat sur son métabolisme. En effet, son appétit va augmenter alors que dans le même temps ses besoins énergétiques vont diminuer de 20 à 30 %. Le risque d’obésité provient de ce déséquilibre entre la prise de nourriture et les besoins journaliers de votre animal. On observe par ailleurs que ce risque est plus élevé chez le mâle que chez la femelle. La période critique se situe au cours des 8 semaines suivant l’opération : il est donc recommandé de réajuster le régime alimentaire de votre chien dès son retour à la maison.

Quel régime pour un chien stérilisé ?

Il pourrait être tentant de continuer offrir des croquettes classiques à votre chien stérilisé, en diminuant simplement les rations. Cette option expose votre animal à des carences. Le choix de croquettes spécifiques pour chiens stérilisés est plus adapté. Moins riches en glucides et en matières grasses que des croquettes classiques, elles contribuent à réguler l’appétit de votre chien tout en limitant le stockage des graisses. En revanche, elles sont riches en protéines, indispensables à la masse musculaire de votre animal. Il est aussi important d’adopter quelques saines habitudes au quotidien. Évitez par exemple les écarts, comme proposer des gourmandises inappropriées à votre chien. Et pour qu’il garde la ligne, misez sur l’activité physique. Encouragez votre chien à se dépenser en jouant avec lui pour le stimuler.

Bien accompagner votre chien

Un nouveau régime alimentaire nécessite une période d’adaptation pour votre chien. Au cours des premières semaines, il est donc important d’observer le comportement de votre animal et de surveiller son poids. S’il manque de vitalité ou s’il a tendance à grossir, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *